FERRÉ GOLA BATARINGE

Publié le par nundo

HERVÉ GOLA BATARINGE

 

Né à Kinshasa dans la com­mune de Kintambo, le 3 mars 1976, Hervé Gola dit «chair de poule» possède des, qualités artistiques exceptionnelles. Grâce à sa voix charmante et mélancolique, cet artiste a le pouvoir de captiver les tympan des mélomanes.Outre ces potentialités d’un bon chanteur, l’auteur de «Sens interdit» maîtrise bien la percussion et le piano. C’est ce qui fait de lui un musicien complet.

 

Faisant partie de l’orchestre Wenge Musica BCBG tout terrain 4x4 à l’époque, Hervé a pu réellement décol­1er artistiquement au sein du groupe de Werrason. Le public le découvre en tant qu’un chanteur d’avenir en interve­nant efficacement dans l’album «Force d’intervention rapide », premier tube de Wenge MMM.La première chanson de Ferré dans l’orchestre Wenge MMM s’intitule «Vita Imana» tiré du tube «-Solola bien». Ce cantique a été bien apprécié, par les mélomanes et puis vient «Victime d’amour». Cette, chanson a été tirée de l’album «A la queue leu leu».Après l’orchestre cher -au «roi de la forêt», « chair de poule» a eu à réaliser d’autres cantiques avec Le marquis de maison mère. « Amour Intérêt » et « 100 kg » en sont des illus­trations concrets surtout que ces oeuvres de Ferré ont aussi cartonner.

 

Avant de faire sa carrière solo; Hervé a eu à réaliser une chanson, intitulée «Insecti­cide» Quartier Latin international, un véritable chef d’oeuvre tiré dans, l’album «Danger de mort» où l’artiste s’est une fois de plus exprimé avec beaucoup des talents.Désormais, c’est l’opus «Sens interdit», son tout pre­mier tube depuis sa carrière musicale, récemment largué sur le marché qui fait parler de lui.

 

Désormais,l’opus «Sens interdit», son tout pre­mier tube depuis sa carrière musicale,largué sur le marché a fait parler de lui.Il a crée son propre groupe "Les Marquis de Gaulois".Depuis 2008,il prépare son deuxième album intitulé:"Qui est derrière toi?" qui va sortir bientôt.

Publié dans VIE ET SOCIETE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article